L' estime de Soi

ChatsAccompagnée de mes minous adorés pour mettre des mots sur tout le cheminement de cette grandiose prise de conscience.
Je leur suis très reconnaissante d'être près de moi.  
(la tâche noire sur la photo est dûe à l'objectif un peu cassé)

 

100 17

JOUR 1 - HIER : J'ai écouté une vidéo de Franck Lopvet durant laquelle il dit à un moment quelque chose comme "tu vis telle chose parce que tu donnes du pouvoir à tel évènement de ton passé et tu t'emprisonnes dedans, tu en as fait une vérité, ce qui t'empêche de vivre autre chose" (formulé avec mes mots).

Regardant l'évènement personnel qui m'a le plus marqué dans mon passé, je "réponds" intérieurement à Franck Lopvet en lui disant que je ne comprends pas, qu'il y a quelque chose qui m'échappe dans ce qu'il affirme. Que je peux comprendre intellectuellement mais que je ne parviens pas à me l'attribuer pour moi-même de manière très intime. J'ai beaucoup travaillé et évolué par rapport à cet évènement marquant de ma vie. Et très sincèrement, cela appartient au passé, cela ne me hante plus, ne me poursuit plus, cela ne m'empêche plus de dormir. Pour moi cet évènement marquant n'est plus un emprisonnement. Alors qu'est ce que je ne comprends pas ? Qu'est ce que je ne conscientise pas ? Pourquoi ma vie n'est elle pas à l'image de ce qui m'anime profondément (bien que j'ai un sentiment de satisfaction élevé de ma vie - mais il s'agit de satisfaction et non pas d'épanouissement réel).

JOUR 2 - CE MATIN - réponse à ma question de la veille ! : Un ami facebook (Merci Rudy !) partage en message privé une vidéo de Gregg Braden. J'ouvre le lien, mais très vite, cette vidéo ne me parle pas. Par contre, Youtube me propose une autre vidéo de G. Braden qui s'intitule "Le pouvoir du subconscient" et qui "m'appelle".

Je l'écoute une première fois en vaquant à mes occupations. A la fin de la vidéo, je me dis que j'ai loupé quelque chose et que je dois la réécouter.  Je fais donc une pause, je me pose et j'écoute avec attention une 2ème fois.  

Puis une 3ème fois, parce que je sens qu'il me faut bien intégrer ce que je suis en train de toucher du bout des doigts.  

Puis je relance la vidéo une 4ème fois ! (soit 2h d'écoute totale)

Ce qui en ressort est une chose qui résonne en boucle dans ma tête, dans ma bouche sans que je puisse contrôler que cela s'arrête et cela est "La non estime de Soi". Ces mots tournent en boucle. Je les prononce peut-être une trentaine de fois d'affilée. Plus je les prononçais, plus ces mots prenaient de la valeur. Plus je les prononçais et plus une porte s'ouvrait dans ma conscience (difficile à décrire) --> soit une prise de conscience !

- Pourquoi suis je célibataire depuis si longtemps ? "Par choix" je disais. Et oui cela était un choix en effet, mais sous ce choix se cachait un mensonge. Je proclamais être célibataire par choix d'être seule plutôt que mal accompagnée. Par choix aussi d'avoir à être seule avec moi-même, à me donner du temps pour comprendre mes fonctionnements, pour confronter mes peurs, pour me réaliser, pour grandir, pour m'alléger de mes fardeaux, pour apprendre à m'aimer..... (comme si d'être totalement seule si longtemps était absolument nécessaire ! --> quelle supercherie !). En vérité derrière ce "choix" se cachait la non estime de moi-même. Je ne vais pas raconter ma vie ici et je ne me place pas du tout dans un rôle de victime. Bien au contraire je me sens très responsable des aléas vécus, tellement "responsable" d'ailleurs, que j'en ai perdu l'amour de moi. Je réalise toute l'ampleur de l'impact que cette "prise de responsabilité" a créé comme jugements et non amour de moi même.

- Pourquoi ne parviens-je pas à maintenir mon élan à faire de la Communication Animale ? Je ne cesse de m'éloigner de la Communication Animale alors que j'adore profondément cette "activité". Pourquoi ? .... Parce que ce n'est pas du tout évident de gérer l'émotionnel des personnes qui me contactent, parce que je suis très trop sollicitée et que cela me fait sentir oppressée. Comme si cette mauvaise gestion des émotions et des sollicitations venaient des gens ! Mais quelle supercherie ! Le mensonge derrière ces excuses est que je n'ai pas assez d'estime de moi ou en tout cas que je ne parviens pas à cultiver l'estime de moi assez longtemps pour me donner du crédit vis à vis de la Communication Animale. Parce que plus le temps passe et plus je me suis emprisonnée dans l'état d'esprit inconscient que je ne m'aime pas. Par conséquence, en découle de sacrés "blocages" !

- Suite à un cancer qui date de 10 ans, j'ai développé quelques soucis de santé dont ma quête depuis, est de devenir mon propre guérisseur. Je ris aujourd'hui de m'apercevoir que je viens de passer 10 ans à utiliser ma volonté à me guérir et à chercher de l'aide extérieure pour m'aider à me guérir plutôt que de tout simplement lâcher cette quête et aimer qui je suis, estimer qui je suis. Car plus les années passaient à ne pas comprendre pourquoi les symptômes perduraient, plus je m'endurcissais à poursuivre cette quête coûte que coûte comme un chercheur d'or qui se tue à la tâche pour quelques petits grammes de ce précieux métal. Pourquoi ne parviens-je pas à guérir ?.... parce que tout simplement, d'être lancée dans cette quête de guérison était un moyen pour moi d'avoir à me prouver à moi-même que je suis valable, que je suis capable, que je suis légitime. Parce que sans cette quête, ma vie n'avait pas de destination, n'avait pas d'objectif à atteindre. Cela nourrissait mon besoin de me prouver à moi-même. Sauf que sans estime de moi, l'intention était vide de magie.

Je ne cite que ces 3 exemples principaux, mais je me suis posée cette même question du "Pourquoi..... ?" à beaucoup d'autres niveaux, dans beaucoup de domaines. Et ce qui revient avec une pleine évidence aujourd'hui  est la non estime de moi.

L'estime de Soi à l'inverse... quelle résonnance dans ma tête ! Jamais je n'y avais vraiment songé. Jamais je ne m'étais réellement penchée sur ce thème. En tout cas, jamais cela n'avait autant créé de brèche dans mon esprit au point de considérer cela me concernant au plus haut point.

Qu'est ce que l'estime de Soi signifie ? :

L’estime de soi est en psychologie, un terme désignant le jugement ou l'évaluation faite d'un individu en rapport à sa propre valeur. Lorsqu'un individu accomplit une chose qu'il pense valable, celui-ci ressent une valorisation et lorsqu'il évalue ses actions comme étant en opposition à ses valeurs, il réagit en « baissant dans son estime ». Selon certains psychologues, l'expression est à distinguer de la « confiance en soi » qui, bien que liée à la première, est en rapport avec des capacités plus qu'avec des valeurs.

Faible estime

Une faible estime de soi peut montrer les caractéristiques suivantes :

  • Auto-critique importante, créant un état habituel d'insatisfaction de soi
  • Hypersensibilité aux critiques ; un individu ayant une estime de soi basse se sent facilement attaqué et éprouve de façon permanente des ressentiments face aux critiques.
  • Indécision chronique, souvent à la suite d'une peur exagérée de faire une erreur.
  • Perfectionnisme, qui conduit à vouloir faire quelque chose parfaitement ou sans erreur, (il se trouve inquiet), au risque notamment de causer une frustration.
  • Culpabilité, qui mène à des ruminations des erreurs faites dans le passé
  • Irritabilité, ou constamment sur la défensive même sans raison apparente
  • Pessimisme, point de vue négatif généralisé14
  • Envie

Source : Wikipédia

 

Je me sens concernée par les 4 points colorés en rouge et suis assez honnête avec moi-même tout de même pour ne pas avoir coloré les autres points.

Je m'étais faite à l'idée que ce qui devait advenir, adviendrait. Et que ce qui ne devait pas advenir, n'adviendrait pas. J'avais placé ma confiance en la vie, en l'univers, soit dit autrement à l'extérieur de moi. Puisque je n'étais pas capable et pas assez consciente pour comprendre pourquoi ne j'étais pas capable, je laissais l'univers se charger de me placer dans une réalité au moins satisfaisante !

Mais qu'en est-il de la joie profonde d'être et de vivre ce qui m'anime en secret, qu'en est il vraiment de ce qui m'arrive de visualiser des heures durant comme dans un rêve ? Où est cette joie ? Pourquoi ne m'anime t'elle pas au quotidien ? Mais la réponse est toute simple ! Parce que j'ai cultivé, j'ai nourri la non estime de moi-même à m'autocritiquer très sévèrement, à me juger en permanence sur mes imperfections, à me rendre responsable d'avoir vécu ce que j'ai vécu.

Je le savais déjà tout ça, mais lààààààà..... quelque chose s'est passé en moi, à l'intérieur de moi comme étant la réponse à toutes mes questions.

Alors certes, j'ai bien travaillé ces 10 dernières années sur bien des sujets. J'ai réussi à m'accomplir un peu. Je contribue tous les jours à aider d'une manière ou d'une autre. Je contribue à mon niveau à faire que le cœur des gens soit aligné avec leurs inspirations. Je m'occupe de mes enfants et de mes chats avec une attention/intention toujours bienveillante. Je m'applique à être à l'écoute de tous les apprentissages possibles. Mais comment être et vivre le "meilleur" de soi-même sans amour de soi-même ? Comment explorer mon cœur véritable et me réaliser pleinement dans la joie, sans cet amour de moi pour moi ?

L'amour de soi, l'estime de soi est un sentiment tout à fait intime et personnel. Entendre des personnes nous dire qu'on est valable en ceci ou légitime en cela est très important car il apaise et "valide"... mais provisoirement, il conforte pendant un moment, l'image que nous avons besoin d'entendre de nous-mêmes. Mais l'extraordinaire se réalise quand on est capable de voir, vivre, ressentir, vibrer toute la beauté de qui nous sommes par nous-même.

C'est cela que je vis depuis ce matin comme étant une ENORME prise de conscience : la beauté de qui je suis. Parce qu'aujourd'hui, je suis capable non pas de me le dire avec des mots dans ma tête, mais capable de m'émerveiller devant toute cette beauté de cœur que je refusais de voir pendant que je m'attelais à améliorer encore plus une version de moi qui ne me convenait jamais assez.

Je faisais en sorte et tout le nécessaire d'être une Stéphanie "meilleure". Parcourant ce chemin qui n'en finissait pas, je devenais de plus en plus dure avec moi-même, de plus en plus exigeante, peinant de plus en plus à contempler la beauté de qui je suis déjà. Les années passaient et je constatais que bien que des choses se soient débloquées ou alignées en moi et dans ma vie, d'autres choses ne faisaient jamais surface. Cela n'avait pas de sens pour moi puisque je "travaillais" tout le temps sur moi de manière très assidue. D'où venait ce fossé ?

J'étais juste passée à côté de l'essentiel ! L'Amour et l'estime de Soi.

A vouloir travailler, débloquer, alléger, pardonner, confronter, apaiser ;
à vouloir apprendre, comprendre, assimiler, intégrer, cultiver, incarner tout ce que nous enseigne la "spiritualité" ;
à vouloir devenir une Stéphanie, à chercher à trouver les remèdes à tous mes mots/maux, à creuser encore et encore éperdument jusqu'à pouvoir boire l'eau pure de la Source divine ;
je me suis ajoutée des couches de blocages, des incompréhensions de moi-même, des discutions mentales avec moi-même ou des amis, de comment être, de quoi faire pour être, de comment être pour vivre etc. Plus le temps passait et plus ce manque de joie grandissait car trop concentrée sur ce "meilleur en devenir".

Je ne dis pas que toute cette quête est sans sens mais ne nous évertuons pas à trop exiger de nous-mêmes, ne nous évertuons pas à trop vouloir nous construire une réalité meilleure ou à devenir quelqu'un de radicalement "meilleur" au travers de toutes ces démarches extérieures et intérieures.

Rappelons nous de toute la beauté que nous sommes déjà.

Efforçons-nous plutôt à regarder nos belles pensées, nos merveilleuses intentions, nos délicates attentions, nos actes courageux, nos choix plein d'espoirs, notre indéfectible volonté, notre bienveillance sincère, notre réelle bonté.... et tellement plein d'autres beautés <3

Finissons-en avec tous nos mensonges, nos prétextes, nos besoins, nos excuses pour camoufler ce que nous rêvons d'être et de vivre. Car toutes ces formes de non-amour de Soi, de non-estime de Soi sont à la fois la base de notre quête et la quête de notre base.

L'amour de Soi, l'estime de Soi, est non seulement un cadeau pour Soi quand on l'a perdu de vue depuis un moment, mais aussi une évidence de Soi quand on en reprend conscience.

Aujourd'hui je ressens enfin de la compassion pour moi-même. Une immense compassion de tout ce chemin parcouru car il n'avait qu'un seul véritable but : celui d'estimer et d'aimer toute la beauté de mon être.

Cette prise de conscience, je l'ai sentie se préparer en moi ces derniers mois. Je sentais que quelque chose mûrissait sauf que j'ignorais vraiment quoi.

Maintenant que cela m'apparait comme une révélation, je ne vais pas renier tout le chemin parcouru et les questionnements qui vont avec puisqu'ils m'ont beaucoup enseigné ces dernières années. Et je prends la pleine mesure de ce que signifie VRAIMENT VRAIMENT VRAIMENT ceci : "Nous sommes plus que nos erreurs, plus que nos souffrances, plus que les limites auxquelles nous croyons par le passé. Et c'est là que je dis "waouuuuu", .... ça .... ça m'inspire vraiment !"

33022647 10211968474628929 5230460109926170624 n

 

PS : Je ne suis pas dénuée d'estime de moi. Et d'ailleurs dans l'article, j'évoque bien que mon non-estime de moi est emprunte d'autocritique importante qui conduit à l'indécision et la culpabilité. Il ne s'agit pas d'un non amour absolu de moi-même.

L'estime de soi est une fondation de la personnalité et se dévoile sous différentes formes. Et souvent, cette fondation en moi se fissure voire s'écroule. C'est de cette estime là dont je parle. Je dois rebâtir, reconstruire mon temple intérieur. Cultiver cet état d'estime de Soi.

On gagne en estime de Soi avec le temps qui passe et au fur et à mesure des expériences de notre vie.

Ce sur quoi je voulais le plus appuyer dans mon partage, était de mettre le doigt sur ce qui se cache derrière bon nombre de nos fonctionnements, le manque d'estime de soi. C'est cela qui m'a le plus frappé. Je me cachais derrière des prétextes, des excuses pour beaucoup de mes choix, et de là où j'en suis rendue. Et j'ai adoré cette prise de conscience que je me mentais. M'avouer tout simplement que l'estime de Soi n'est pas assez nourrie est ma révélation. 

Commentaires (2)

LAURENCE ESNAULT
  • 1. LAURENCE ESNAULT | 11/07/2018
Bonjour Stéphanie,
Je te remercie vivement pour ce partage. Il est très inspirant.
Merci à toi.
Portonnier Anne-Laure
  • 2. Portonnier Anne-Laure | 09/07/2018
Wouah c'est purement magnifique ton message Stéphanie. Merci Merci Merci. C'est tellement ça, cela résonne en moi un truc de dingue.
Je vais continuer sur cette voie et en te disant Namasté <3<3<3

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/07/2018