Problèmes de cohabitation entre chats

Baiser231646

 

Coucou ! ^^

Je reçois beaucoup beaucoup de demandes de communication animale relatives aux problèmes de cohabitation entre chats.

Mis à part la communication avec l'animal que j'effectue quant à comprendre pourquoi il existe des tensions entre chats d'un même foyer, il est bon d'adopter un comportement les aidant à mieux s'appréhender entre eux. 

Je me suis achetée le livre de Pam Johnson-Bennett "Comment penser chat". J'adore cette nana !

Ses conseils sont toujours de très bonne augure.

Pour mieux vous servir et vous aider dans cette relation difficile qu'entretiennent vos loulous, je vous transmets quelques uns de ses bons arguments :

Comment diminuer les tensions ?

Qu'il s'agisse de deux animaux faisant à peine connaissance ou de compagnons de longue date qui se tolèrent difficilement, vous pouvez diminuer l'hostilité qu'ils ressentent l'un envers l'autre.

La première règle est de vous assurer que les fournitures indispensables sont en quantité suffisante.

Aucun chat ne devrait être contraint de partager contre son gré, sa litière, son bol de nourriture, griffoir ou jouet --> à prendre sérieusement en considération ! A tester carrément ! 

Le mieux est d'avoir autant de litières que d'animaux (ou presque) et de nombreuses cachettes où aller dormir --> conseil très pertinent pour les cachettes ! En tant que famille d'accueil, j'ai testé et cela aide bien.

Si vous n'avez pas encore d'arbre à chats, je vous recommande fortement de procéder à cet investissement. Grâce aux plusieurs niveaux de l'arbre à chats, vous étendrez le territoire disponible. Un arbre muni de plusieurs niveaux permet à deux chats ou plus, de partager la même zone sans que leur espace individuel soit menacé.

Il est indispensable que chaque chat dispose d'endroits protégés, de cachettes et d'un accès à une litière et bol de nourriture.

Si vous tentez de faire se supporter deux chats, démontrez leur que lorsqu'ils se trouvent en présence de leur "ennemi", ils recevront des friandises et auront davantage d'occasions de jouer. Ainsi, ils finiront par avoir des sentiments positifs l'un vis à vis de l'autre (voir détail d'exemples ci-dessous).

Autres conseils pour les cas difficiles :

Le mieux est de séparer les deux chats après une agression et ce le plus vite possible. Enfermez les dans des pièces différentes pour le reste de la journée. S'ils ne se voient plus, il y a moins de chances qu'ils restent agités et qu'ils associent l'incident avec leur compagnon. Une fois calmés, donnez leur des friandises et si vous en avez le temps, accordez leur une séance câlin ou jeu, sans excitation, avec chacun d'entre eux. Remettez les ensemble dans l'espace commun habituel, le lendemain, l'incident aura été oublié --> à faire systématiquement et autant de fois que possible. Cela est contraignant mais efficace !

Si malgré ces séparations renouvelées, l'agressivité persiste, séparez les chats plusieurs jours de suite et procédez à une nouvelle présentation, presque comme deux chats qui ne se connaissent pas.

Autre point : l'agression territoriale --> point à ne pas négliger !

Les chats n'étant pas des animaux de meute, l'agression territoriale est cruciale et naturelle. De telles guerres peuvent se passer entre chats qui se connaissent bien.

Par exemple, les chats peuvent se battre pour un territoire représenté par un canapé, une fenêtre ensoleillée, une chambre etc... A vous d'essayer de détendre l'atmosphère dans ces zones territoriales partagées. Exemple : disposez plusieurs litières à différents endroits de la maison, idem pour les bols de nourriture (cela leur procure un sentiment de sécurité lors de ces moments où ils se sentent vulnérables).

Servez vous de jeux interactifs pour dissiper la tension avec l'un puis l'autre chat. Pulvérisez du Feliway partout dans la maison (inodore pour les humains) --> très bon produit !

 Anti stress feliway

 

Soyez attentif au langage corporel de vos chats et notez à quelles heures et quels endroits se produisent ces heurts. Quand vous vous apercevez que des ennuis se préparent, détournez l'attention de l'agresseur. Redirigez le vers un jouet interactif. Tentez d'agir avant que l'agression ait lieu --> Si vous vous y appliquez de manière systématique, la relation guerrière entre les deux animaux peut disparaître très vite, l'objectif étant de détourner l'attention de l'agresseur de façon douce et bienveillante. Plus vous parviendrez à faire cet exercice, plus les chats seront encouragés à dépenser leur agressivité autrement, plus les attaques seront évitées, plus les chats apprendront à se tolérer et à se respecter voire s'apprécier.

Si vous soupçonnez qu'il va se passer quelque chose, faites une diversion calme. Contribuez à changer l'état d'esprit de vos animaux.

Si le combat a déjà éclaté, il y a très peu de chances que l'un d'eux réponde favorablement à votre diversion. Dans ce cas, surprenez les par un bruit violent en frappant par exemple sur une casserole.

N'essayez pas de les séparer par vous même. Si le bruit ne suffit pas, envoyez leur un jet d'eau --> ça ! ça marche direct !

Une fois les chats séparés, ne les caressez pas immédiatement, ils sont encore trop excités. Veillez à ce qu'ils restent séparés un bon moment (chacun dans une pièce) et ramenez leur attention vers une chose positive comme un jeu ou une friandise. Soyez très calmes.

Quand les deux chats se trouvent dans un espace de vie commun et que vous observez une tension entre eux, détournez leur attention de façon positive en leur donnant des friandises en les éloignant l'un de l'autre. Grâce à ces actions positives plutôt que des réprimandes, chaque chat établira des associations favorables avec l'autre.

La friandise :

Donnez leur des aliments auxquels ils ne résistent pas. Dans un premier temps, à bonne distance l'un de l'autre et ensuite rapprochez les quand les tensions sont moins violentes ou moins fréquentes. Utilisez une friandise que vous ne leur donnez pas durant les repas de façon à ce qu'ils dissocient nettement le repas de la friandise et de manière à ce qu'ils associent la friandise comme symbole de positivité.

En aucun cas, ne punissez pas vos chats, ne les grondez pas lors des tensions ! Sinon, ils cultiveront aigreur et animosité !

Si vous avez un chat démesurément agressif envers vous, votre famille, vos amis ou vos autres animaux pour des raisons qui vous sont inconnues, adressez vous à un professionnel. Commencez par consulter un vétérinaire --> sait on jamais !

Une fois toutes les causes médicales possibles éliminées, vous pouvez consulter un spécialiste du comportement animal. Il pourra vraisemblablement préparer un programme convenant à votre animal. Presque toutes les agressions ont une cause identifiable --> Unissons les talents et connaissances de chacun  

La gamme de produits Fleurs de Bach peut considérablement vous aider à calmer les tensions. Prenez ce temps de vous informer. Testez.

Les Fleurs de Bach ==> cliquez ici 

Et enfin : hyper méga important, j'ajoute ceci à tous ces bons conseils ...

Afin de "nettoyer", "purifier" cette atmosphère, je vous invite à reconsidérer la relation entre vos deux chats.

C'est à dire, complètement, absolument et totalement abandonner l'idée que l'un embête l'autre et que l'autre est victime du premier.

 

Mais alors COMPLETEMENT ! 

 

Vous faites table rase du passé et vous recommencez tout à zéro :-) Comme si vous ne les connaissiez pas. 

 

Comme si vous les accueilliez chez vous pour la toute première fois.

 

Il faut annuler la considération, la crainte, l'appréhension que vous portez tous autour et à propos des loulous.

 

L'animal agresseur reçoit avec tellement de subtilité vos doutes inconscients ou conscients à son égard, qu'il les cultive en lui et ne peut s'en détacher réellement et définitivement.

 

Apprenez à découvrir les deux chats sous un nouveau jour, ouvrez grand votre coeur, allègez vous de vos appréhensions, faites peau neuve de leur histoire commune.

 

Contrôlez vos pensées, annulez les et redécouvrez vos chéris comme si un nouveau jour se levait.

 

Voyez vous le principe et l'intérêt ?

 

Ainsi, vous vous permettrez de vous libèrer, vous et les minous (+ les autres membres de votre famille et amis qui connaissent la situation).
 
Big bisous à tous 

 

 

Commentaires (11)

Louna
  • 1. Louna | 01/04/2020
Bonjour , je vis avec mon copain dans un appartement où il y a déjà deux chats ( Lilou et Lili) et il y a environ 2-3 mois j’ai adopté un chaton de 8mois . Avec Lili ça se passe super bien mais avec Lilou moins , il veut jouer avec elle mais elle lui crache dessus et elle est devenue très renfermée depuis son arrivée . Elle ne reste plus dans le lit quand il es là , quand elle le voit elle s’en va et lui ne comprends pas, comment je pourrai faire pour qu’il la laisse tranquille ? Je précise qu’ils ont chacun une litière une gamelle etc merci beaucoup
stefgonz
Coucou Louna Ce chaton est un petit bébé, empreint aux jeux. Difficile de lui enlever ça. Ce que je te conseille est d'isoler Lilou dans une pièce avec litière, repas et eau, quelques heures chaque jour, afin qu'elle y trouve son compte d'être au calme un peu de temps. Ou bien le contraire : de permettre à Lilou d'exploiter l'appartement et d'isoler bébé cahton quelques heures. La cohabitation se fera bien un jour, mais en attendant, il faut respecter les besoins de Lilou d'être tranquille. Gros bisous
Clem
  • 2. Clem | 16/02/2020
Bonjour,

Jusqu’à présent je vivais seule dans mon petit appartement de 40m2 avec ma chatte Gibson qui va sur ses 9 ans cette année. C’est une Isabelle très douce et très câline. J’ai une relation fusionnel avec elle. Elle me suit comme mon ombre, ronronne dès que je la touche et dors sur ma tête. Dès que je suis dans une pièce elle me suit de près. C’est une chatte d’intérieur.

Mon copain est arrivé hier avec ses 2 chats (une Isabelle de 12 ans Geisha et un mâle noir de 6 ans Eido) c’est une situation temporaire car il va repartir d’ici 2 semaines mais la situation était compliquée.
Bref, l’arrivée de ses 2 chats a éveillée la curiosité de Gibson mais ses chats lui ont crachés dessus toute la journée donc elle aussi s’est mise à cracher.
Ils ne se sont pas touchés ni battus mais avec mon copain nous voudrions qu’ils arrêtent de cracher tout le temps.
C’est surtout sa minette Geisha qui crache énormément et à nous réveiller tellement c’est fort.
Apparemment elle a toujours craché sur Eido.

Ils ont chacun leur litière et leur gamelle mais l’appartement étant tout petit, on doit faire avec les moyens du bord.
Quelle solution avez vous pour que cette cohabitation temporaire se passe bien et que ma Gibson se sente moins effrayée et que Geisha arrête de cracher?
stefgonz
Coucou Clem, dans un logement de 40m², c'est compliqué en effet. Car l'idéal pour une si courte durée, aurait été de la séparer, de lui consacrer une pièce rien qu'à elle. Avant qu'une cohabitation entre minous soit envisageable, il faut de toutes manières, isoler le chat des chats visiteurs. Et ce, pendant 15 jours. Ils ont besoin de prendre leurs marques.Une rencontre entre eux ne se fait, qu'une fois cette transition de 15 jours effectuée.
Réjane
  • 3. Réjane | 15/01/2020
Bonjour,
Voilà, avec mon compagnon nous avons récupéré une chatte dehors. Nous l'avons mise dans une pièce à part (comme on nous l'a conseillé) à l'étage avec tout ce qu'il faut (litière, coussin, tapis, jouets, gamelles etc...) pendant une quinzaine de jours. Nous l'avons emmener chez le véto pour des examens avant de la mettre avec les nôtres (2 mâles et 1 femelle tous stérilisés) afin de vérifier qu'elle n'avait pas de maladies qu'elle aurait pu transmettre aux 3 autres.
Elle est clean, nous avons donc (toujours sur conseils) laissé la porte de Caramel ouverte qu'elle puisse découvrir la maison et ses frères et soeur... avec nos chiens pas de soucis... mais les 3 chats ne font que lui cracher dessus :(
Notamment la 2ème femelle qui ne la laisse pas sortir de sa chambre, mais ne se gêne pas pour manger dans la gamelle de Caramel ainsi qu'utiliser sa litière !
D'ailleurs depuis, Caramel n'urine plus dans sa litière mais à côté.

Que faire ? Il y a une Feliway dans la "chambre" de Caramel mais je pense qu'il n'agit que sur elle et pas sur les autres qui ne vont pas à l'étage :/

Help s'il vous plaît.
Merci
stefgonz
Bonjour Réjane les bagarres sont inévitables ! c'est obligatoire entre minous. C'est un code sociétal et hiérarchique. Tôt ou tard, ça arrivera et ça se reproduira. Il faut les laisser faire et les observer. Mais éviter tout de même à ce qu'un accès de dominance se prononce. Ta minette vient d'arriver, donc c'est compliqué pour elle de trouver sa place. Et les minous sont à priori par partageurs de leur territoire et gardien humain. Ceci dit, 15 jours d'isolement est un peu juste à mon avis. 3 ou 4 semaines, c'est mieux. Aussi, place la minette dans sa caisse de transport que tu places au milieu de la pièce pendant 15 min, les 3 premiers jours, puis tu la re-isole dans sa pièce. Tu poursuis les 3 jours suivants, en laissant minette dans sa cage au milieu des autres chats pendant 30 minutes. Et tu fais les présentations après ces quelques jours, de manière individuelle. Ne jette pas minette dans la fosse aux lions. Isole tes chats dans une partie de la maison, et permets à minette + un de tes chats de se côtoyer dans une autre partie de la maison pendant 30 min. Tu fais pareil le jour avec le même chat. Quand le courant passe entre eux, tu ajoutes un 2ème chat (soit la minette + 2 de tes chats), et ce pendant plusieurs jours, à peu près 30 minutes voire 1h si le contact se passe bien. Tout doit être très progressif.
Yannick Michel
  • 4. Yannick Michel | 28/08/2019
Ma compagne a emménagé avec moi en Avril, j'ai 2 chats, une soeur et un frère (Pie et Bunny), qui se sont toujours très bien entendus en dehors des petites chamaillerie normales entre chats. Ma compagne a un matou (Maori) qui a toujours vécu seul, et pour nous hors de question de se débarrasser d'un chat. Nous avons donc amené Maori dans son nouveau logement, d'abord en le laissant quelques jours seul dans une pièce pour acclimatation et ensuite nous avons laisser les chats faire connaissance, la première semaine s'est relativement bien passée, le chat de ma compagne avait un lieu pour se réfugier et il avait un peu peur de mes chats. Mais la tendance s'est inversé après, il a pris de la confiance et est devenu le chat dominant. Il a fallu quelques temps pour que Bunny le tolère, mais actuellement ils arrivent à se passer à côté sans soucis, même si ce n'est pas l'amour fou, ils cohabitent. Par contre, Pie est effrayée par Mao, dès qu'il la voit, il la chasse. Pie le souffle aussi dès qu'elle sent qu'il n'est pas loin. Nous savons que c'est difficile pour Maori d'avoir été déplacé et de devoir désormais partager son territoire avec deux autres chats.
On ne sait pas trop quoi faire pour calmer la situation, on pensait éventuellement laisser la femelle quelques jours dans une pièce pour qu'elle se sente en sécurité. Ils ont chacun une gamelle, il y a 3 litières, mes chats ont 4 ans et celui de ma compagne en a 5. Nous avons fait appel à une dame qui fait de la communication animale. Nous avons suivi ses conseils en prenant chaque chat à partie et en leur expliquant notre envie de fonder un foyer, en leur expliquant quels sont nos espoirs quant à leur entente et en leur aménageant des endroits. Mais pour le moment, la situation reste tendu. On espère vraiment que le temps apaise la situation et si vous avez des conseils, nous sommes preneurs.
stefgonz
Bonjour Yannick, il faut du temps pour tout. ça finira par se tasser. Aussi, je vous invite ta compagne et toi à faire quelques exercices de visualisation dont voici quelques exemples : http://www.noscoeursalunisson.com/pages/fiches-d-aide-de-comportement/exemples-de-soins-en-projections-visualisations.html et vous pouvez aussi donner à tout le monde du RESCUE PET, ça les aidera à s'apaiser : http://www.noscoeursalunisson.com/pages/les-memos-de-stef/remede-d-urgence-le-rescue-pet.html Bien affectueusement
Alain Claeys
  • 5. Alain Claeys | 23/04/2019
Notre paradis est devenu un enfer ! Nous avons un Maine coon male castré de 7 ans. Il était câlin, calme, toujours avec nous... Un vrai Maine coon, quoi ! Nous avons eu la ( mauvaise !) idée de vouloir adopter une petite coonette de 4 mois, stérilisée. Depuis, c'est l'enfer. Pas tellement entre les 2 chats ( e'core que, le grand, de 10 kilos, se couc he sur la petite et la mord au cou), mais vis à vis de nous ( de moi surtout). Il ne joue plus, ne ronronne plus, s'isole à l'étage et n'en descend que pour manger, et me griffe et me mord à chaque tentative d'approche. Il m'a même mordu et griffe à sang 2 fois, lorsque j'essayais de lui mettre son harnais pour sortir au jardin( ce qu'il avait demandé). Je ne sais plus quoi faire. Je n'ai pas envie de me séparer d'un des deux chats, mais je me demande s'il y aura une autre solution. Que faire( et j'ai appliqué tous les conseils:matériel séparé, jeux séparés, présentation séparée, feliway, etc...)?
stefgonz
Bonjour Alain Oui en effet, assembler un chat de 7 ans avec une minette de 4 mois, est la plupart du temps mal vécu par l'aîné des chats, surtout au delà de ses 3 ou 4 ans. Oui il n'est pas content et le fait savoir haut et fort. Je reste disponible pour une CA éclair si besoin. Le lien est ici : http://www.noscoeursalunisson.com/pages/ca-guidance-eclair/ca-guidance-eclair.html
Galand Nathalie
  • 6. Galand Nathalie | 24/02/2019
Bonjour,
les commentaires sur la cohabitation entre chats semblent parler de chats qui vivent en intérieur. Mon mari et moi habitons dans une maison à la campagne ; nous avons une mère et son petit, respectivement aujourd'hui âgés de 8 et 6 ans. Bonne cohabitation. Ils peuvent aller et venir via une chatière et font leurs besoins dehors. Depuis novembre, nous avons recueilli une chatte abandonnée d'un an et demi à l'article de la mort. Depuis elle va très bien ; notre chatte commence à gérer la situation. Par contre, notre 2è chat fuit, ne rentre quasiment plus à la maison. Que faire quand il a l'habitude d'aller et venir sans contraintes, de faire ses besoins dehors ? Devons-nous fermer notre chat quelque temps à la maison, sachant qu'il ne sait pas ce qu'est une litière ? Nous avons peur de le perturber encore plus. Depuis l'arrivée de la dernière il a développé un prurit que nous soignons difficilement. Lui qui n'était jamais allé chez le vétérinaire de sa vie, à part pour la castration !! Je me demande si cela n'est pas psychosomatique même si le véto dit que non.
Si vous avez des conseils, nous vous remercions beaucoup.
Nathalie Galand

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 31/03/2018